Bonjour chers amis de la famille Ackermann !!!

Je ne vais pas faire m'exprimer comme l'#excentrique #famille #ackermann, mais c'est vrai que la société à tendance à avoir l'eefet de ce #mot du #jour : ACCOUADIR sur les braves gens que nous sommes ! #cyril le #pere #invisible mais #present à toujours pour devise d'avancer sans se soucier du passé et tout le monde pense comme cela chez les #ackermann ! Soyons positifs !!! Même si il y a peu de raison de l'être ! Le positivisme est un ensemble de courants qui considère que seules la connaissance et l'étude des faits vérifiés par l'expérience scientifique peuvent décrire (et non expliquer) les phénomènes du monde. Il rejette l'introspection, l'intuition et toute approche métaphysique pour expliquer les phénomènes, déployant une forme de philosophie mécaniste dans la lignée de certains esprits des Lumières, tentant de synthétiser le rapport du rationnel et de l'historique. Le positivisme, en s'opposant aux croyances théologiques et à toutes les formes de superstition, est associé à une foi parfois presque religieuse dans le progrès scientifique et la formalisation mathématique du réel : cette « troisième voie », contemporaine du darwinisme, a été souvent dénoncée, en tant qu'elle cherche à surmonter l'opposition entre nature et culture, oblitérant du même coup la logique de la liberté — ou des pulsions —, ce qui l'oppose radicalement au marxisme et à la raison dialectique. Engendrant des « disciples » après 1857, ce courant fut bientôt en proie à de nombreuses tensions internes ; cependant, le positivisme a marqué la plupart des domaines de la pensée occidentale du xixe siècle, exerçant une influence entre autres sur l'empirisme logique.

Le positivisme dérive principalement de la pensée d'Auguste Comte : au départ, le positivisme scientifique d'Auguste Comte (1798-1857), développé de 1830 à 1845 ;

l'évolution du positivisme d'Auguste Comte vers une forme « religieuse », avec sa « religion » de l'humanité (1847-1857) ;

le positivisme juridique ;

le positivisme logique fondé dans les années 1920 par le Cercle de Vienne ;

certains courants du positivisme anglais qui dérivent de l'altruisme comtien ;

enfin le « néopositivisme » contemporain.

Même si certains philosophes contemporains considèrent le positivisme de Comte comme dépassé, il n'en reste pas moins qu'un certain esprit positiviste subsiste à travers les formes de pensée dominantes de la civilisation occidentale, et que les structures qu'il a contribué à mettre en place en sont fortement marquées.

famille-ackermann.com

Si la #famille #ackermann n'#existait pas, il aurait #fallu l’#inventer

HABILE…LA FAMILLE ACKERMANN !!!

FAMILLE-ACKERMANN.COM

 

https://www.facebook.com/pages/La-Famille-Ackermann/469094403145843

 

@clanackermann