Bonjour chers amis de la famille Ackermann !!!

On tourne le dos, deux seconde et hop l'#excentrique #famille #ackermann est déjà parti je ne sais ou ... Quant à #cyril le #pere #invisible mais #present il est chez des amis à Wallis et Futuna pour peindre ! La civilisation Lapita, entre 900 et 800 av. J.-C., correspond aux premiers habitants des deux îles, pour lesquels on dispose de preuves archéologiques, sur les sites d'Utuleve, à Wallis et d'Asipani, à Futuna. Puis vinrent les invasions tongiennes pour Wallis et les invasions samoanes pour Futuna.

Le premier contact de Futuna avec des Européens a lieu le 21 mai 1616 : les Hollandais Willem Schouten et Jacob Le Maire jettent l'ancre dans l'embouchure de la rivière Futuna et abordent en chaloupe le 22 mai 1616. Ils baptisent les deux îles Futuna et Alofi îles de Hoorn en référence à leur port d'embarquement. Ils restent environ 8 jours sur l'archipel avant de repartir vers la Nouvelle-Guinée et les Moluques. Louis Antoine de Bougainville atteint Futuna le 11 mai 1768 et la nomme "l'enfant perdu du Pacifique

L'île de Wallis n'est visitée par les Européens qu'en 1766, 150 ans après Futuna, par le capitaine britannique Samuel Wallis, à qui l'île doit son nom actuel. Frédéric Angleviel écrit dans son article intitulé " Wallis 1825-1858 : contacts, mutations, permanences" que : " Wallis découvre cet archipel en 1767, mais il ne descend point à terre 3. Il faut attendre les années 1820 pour que des Européens ou assimilés (Américains, Australiens) foulent le sol d'Uvéa."

Les autochtones la nomment Uvéa (en wallisien ʻUvea) , nom encore très utilisé. À l'arrivée des Européens, les îles sont peuplées de Polynésiens originaires des îles Tonga pour Wallis et des îles Samoa pour Futuna. Quelques marchands et naufragés s'installent sur l'île, mais la présence européenne n'est significative qu'au xixe siècle avec l'arrivée de missionnaires catholiques en 1837. L'île est convertie au catholicisme en 18406. Aujourd'hui, la population reste majoritairement de confession catholique.

La reine Amélia de Wallis signe un traité de protectorat ratifié par la France le 5 avril 1887. Un an plus tard, les rois d'Anise Tamole pour Sigave et ceux de Futuna, Malia, Soane, Musulamu pour Alo demandent eux aussi leur rattachement à la France. Les souverains de Futuna et Wallis gardent toute leur autorité coutumière sur leur sujets.

famille-ackermann.com

Si la #famille #ackermann n'#existait pas, il aurait #fallu l’#inventer

 

ÉVOLUÉE…LA FAMILLE ACKERMANN !!!

FAMILLE-ACKERMANN.COM

 

https://www.facebook.com/pages/La-Famille-Ackermann/469094403145843

 

@clanackermann