Bonjour chers amis de la famille Ackermann !!!

L'#excentrique #famille #ackermann est ce soir avec #cyril le #pere #invisible mais #present pour une soirée sur les bateaux mouches !! #capucine n'est pas contente car elle trouve que cela fait touriste ... Mais #morgan a besoin de cette soirée pour convaicre quelques investisseurs étrangers de passage dans notre belle capitale ! Le mot bateau-mouche existait au xixe siècle pour désigner des embarcations qui n’avaient qu’un but utilitaire, et ne servaient qu’au transport de marchandises et éventuellement de passagers d’un lieu vers un autre sur divers fleuves et canaux.

Ces embarcations n’avaient jamais été utilisées dans un cadre touristique, ni pour des promenades partant d’un site pour y revenir. C'est à l'occasion de l'Exposition universelle de 1867 que les premiers bateaux-mouches firent leur entrée dans la capitale. À la suite d'un concours lancé par les organisateurs de l'exposition, le constructeur naval lyonnais Michel Félizat (associé à d'autres Lyonnais) remporta le prix et achemina par la Saône, le canal de Bourgogne, l'Yonne et la Seine, une trentaine d'exemplaires de ses bateaux à passagers construits dans ses ateliers implantés dans le quartier de la Mouche (d'où leur nom), au sud de Lyon (du côté de Gerland) [réf. souhaitée]. L'exploitation de ces bateaux avait déjà commencé en région lyonnaise de décembre 1862 à 1913, la « Compagnie des Bateaux Mouches » des sieurs Chaize et Plasson exploitant une ligne de transport de voyageurs entre la Mulatière et Vaise avec cinq navires. À Paris, la ligne unique de la compagnie des Bateaux-Omnibus a transporté plus de 2,5 millions de passagers durant l'exposition.

Après la Seconde Guerre mondiale, alors que le transport fluvial de voyageurs disparaissait au profit des transports terrestres (voies sur berges) ou souterrains (métro de Paris), Jean Bruel (1917-2003), fondateur de la Compagnie des Bateaux Mouches, a acquis un des derniers bateaux ayant été construits pour l’exposition universelle, afin de proposer des promenades touristiques sur la Seine. De ce nouveau concept, Jean Bruel5 a créé une nouvelle activité, et déposa la marque-dénomination « Bateaux Mouches » dès 1950

famille-ackermann.com

Si la #famille #ackermann n'#existait pas, il aurait #fallu l’#inventer

 

CRACK…LA FAMILLE ACKERMANN

FAMILLE-ACKERMANN.COM

 

https://www.facebook.com/pages/La-Famille-Ackermann/469094403145843

 

@clanackermann