Bonjour chers amis de la famille Ackermann !!!

Je ne sais pas si c'est pareil pour vous mais comme l'#excentrique #famille #ackermann et #cyril le #pere #invisible mais #present sont partis en Equateur, je me suis dit que ce sont des pays ou nous autres européens n'avons pas vraiment de connaissances très précises ... Certainement car c'est trop éloigné de chez nous et que l'histoire de l'Equateur n'a pas beaucoup d'interaction avec la France ... Et on peut le dire on est assez chauvin et ce qui ne nous concernent pas, bien, on ne s'en intéresse pas ! Ouaip, les Français sont quand même comme ça ! Mais on n'est pas les seuls, je reviens d'un mois et demi d'USA et eux c'est pire ! Ils ne connaissent qu'eux ... L’Équateur prit son indépendance le 24 mai 1822, au sein de la Grande Colombie, puis en 1830 séparément. Le pays tire son nom des travaux d’une mission scientifique dirigée par Louis Godin, Charles Marie de La Condamine et Pierre Bouguer au xviiie siècle. Son premier président est Juan José Flores (de 1830 à 1834 puis de 1839 à 1845), qui échoue dans une guerre contre la Colombie visant à conquérir le Cauca, mais parvient à maintenir l'unité du pays et à annexer les îles Galápagos. Au xixe siècle, deux dirigeants ont profondément marqué l'histoire du pays. Gabriel García Moreno, conservateur, (président de 1861 à 1865 puis de 1869 à son assassinat, le 17 janvier 1875), réalise un régime central fort, lance de grands travaux comme la construction du train de Quito à Guayaquil, et conforte le rôle de l'Église catholique dans la vie publique du pays, consacrant le pays au Sacré-cœur de Jésus-Christ en 1873. Il reste aujourd'hui une référence pour les secteurs conservateurs de la société catholique. Eloy Alfaro, libéral, prend le pouvoir par les armes en 1895 après plusieurs tentatives avortées. Président de 1895 à 1911 avec une interruption entre 1901 et 1906, il propose dès sa prise du pouvoir de « mettre fin à la théocratie », rédige une Constitution sans référence à Dieu dans son préambule et met fin au Concordat avec l'Église catholique. Son deuxième mandat voit également l'inauguration de la ligne de train reliant Quito à Guayaquil, commencée sous García Moreno, et puissant symbole de l'unité nationale du pays. 

famille-ackermann.com

Si la #famille #ackermann n'#existait pas, il aurait #fallu l’#inventer

 

 

ABRACADABRANTE…LA FAMILLE ACKERMANN !!!

FAMILLE-ACKERMANN.COM

 

https://www.facebook.com/pages/La-Famille-Ackermann/469094403145843

@clanackermann